VOIE DU COMBATTANT

Envoi du  18 septembre 2021 pour parution  début novembre 2021

 

9 août 2021 : Décès de notre président départemental, Mr Robert BELLENGER  

Photo-2021-09-A    Robert Bellenger 

Ce jour là, nous venons d'apprendre, avec surprise et  une profonde tristesse, le décès de notre ami et Président départemental de l'UNC de Seine et Marne, Robert BELLENGER.
Robert, présidait le groupe départemental de l'UNC 77 depuis près de 25 ans.

Né le 29 janvier 1934, il avait servi en Indochine et en Algérie avant de faire sa carrière dans la Police Nationale.

 

Robert Bellenger 1934 – 2021

Papa est né le 29 Janvier 1934 à Paris. Il est l’aîné d’une fratrie de trois enfants. Il est allé en pension à St-Vincent de Paul à Tournan-en-Brie.

Après des études de tôlerie-chaudronnerie, il s’engagea dans l’armée en 1953, pour 2 ans, dans le 64è Régiment d’artillerie à Fès au Maroc, il poursuivra sa carrière militaire en Indochine auprès du Centre d’artillerie du Vietnam jusqu’au 14 Janvier 1955.

Le 7 Juillet 1956, il épousa Maman et partira pour l’Algérie à la 750ème Compagnie de munition.

De cette union, ils auront 4 enfants.

Il exercera plusieurs métiers dans des usines spécialisées en tôlerie et chaudronnerie : chauffeur routier, grutier, mécanicien.

En 1958, il obtient une licence américaine de conducteur et il apportera son aide aux armées alliées.

En juillet 1963, il est reçu au concours de Gardien de la Paix à la Préfecture de Police de Paris, où il fera sa carrière et partira en retraite en 1990.

 

Ensuite, il se consacrera, de 1984 à 1993, à l’Association des Anciens Combattants de la Police Nationale.

A ce titre, il recevra un diplôme d’honneur ainsi qu’une médaille.

Egalement, le titre de Président National honoraire, de 1993 à 2003. Investit aussi pour l’Orphelinat de la Police nationale, il recevra un diplôme d’honneur.

La cause humanitaire le pousse à rejoindre la Croix Rouge Française où il deviendra donneur de sang bénévole. A ce titre, il sera décoré de l’insigne d’or.

Il a été nommé, en 2002, vice-président du Conseil Départemental de l’O.N.A.C de Seine-et-Marne.

Le dimanche 7 avril 2019, il a été décoré Chevalier de l’Ordre National du Mérite.

Il avait aussi une vie de famille. En 2008, il perdra sa fille aînée Sylvie qui n’avait que 45 ans. Il ne s’en remettra jamais.

C’est au tour de Maman, en avril 1921, de nous quitter, des suites du COVID. Papa en avait réchappé.

Il aimait s’occuper de ses petits enfants : Elodie, Alexandre, Léa, qu’il emmenait et ramenait de l’école, à leurs activités sportives. Ou qu’il écoutait quand ils avaient du chagrin.

C’était un grand-père et un père dévoué gentil, généreux, et toujours à l’écoute. Ses petits enfants le lui rendront bien. Jusqu’au bout, ils ont été présents.

C’était un livre ouvert, un dictionnaire, une encyclopédie, comme nous l’appelions.

Son savoir va nous manquer, sa présence, sa voix. Tout va nous manquer.

Il aimait les vieux films avec Gabin, de Funès, Bourvil, Galabru. Il aimait chanter Maurice Maurice Chevalier et les animaux. Surtout les chiens.

Ce qu’il détestait, l’hypocrisie et que nous soyons de noir vêtus. C’est pour cela que nous portons une rose de couleur pour rappeler combien il aimait la couleur.

 

                                  Texte de Mme Catherine Bellenger Ramos (fille de Robert)

Photo-2021-09-B    Dimanche 7 avril 2019 : décoration de l’Ordre du Mérite en présence de Mme la Préfete

 

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 

Robert, pendant 25 ans tu t’es dépensé pour que notre association, l’Union Nationale des Combattants, perdure et prospère dans un monde en profonde évolution.

Ce n’est plus seulement les anciens combattants de la seconde guerre mondiale, de l’Indochine et de l’Algérie qu’il fallait réunir, qu’il fallait défendre et qu’il fallait honorer.

Bientôt, cela devenait les Opex, tous ceux qui avaient combattu sur d’autres territoires que le national. Cela devenait, aussi, les soldats de France qui s’étaient trouvé engagés dans notre pays pour la lutte contre le terrorisme ou qui avaient simplement, par leur présence, protégés nos concitoyens.

C’était aussi « les veuves et les orphelins » que, par ton engagement auprès de l’ONAC, tu contribuais à aider et assister dans des affaires socialement sensibles.

Durant toutes ces années, ne ménageant ni ton temps ni  tes efforts,  tu as administré et géré le groupement  départemental des anciens Combattants. Ce qui représentait près de 2500 membres répartis sur plus de 30 sections.

C’est pourquoi, parvenu à un moment où nous allons devoir nous quitter, nous te promettons, au nom du bureau départemental, Robert, de tout faire pour assurer la continuité de ton action courageuse et généreuse.

Signé : Le bureau exécutif de l’UNC 77

 

Photo-2021-09-C    Dernier ADIEU

 

 

 

Robert, voici venu le temps de nous quitter mais essayons de nous rappeler, une dernière fois, ce que tu étais, ce que tu as été.

 Pour beaucoup tu étais ce que l’on appelle, pudiquement, une « forte personnalité ». De la personnalité, certes, il en fallait en effet pour tenir tout au long de ces années.

Certains allaient même juste qu’à prétendre que tu étais, et que tu n’étais, qu’une « grande gueule ».

 Robert, nous qui t’avons connu, nous qui t’avons pratiqué, nous pouvons témoigner, que si tu râlais souvent, si tu pestais quelquefois, jamais tu ne cédais à un quelconque découragement qui t’aurais fait baisser les bras.

 Quand Il fallait avancer tu savais mobiliser tes troupes, quand il fallait agir tu savais faire le nécessaire et qu’importe si tu ne trouverais pas toujours tes documents, si un vent de panique soufflait parfois sur ton bureau, tu surmontais toutes ses contrariétés comme tu avais su t’adapter et surmonter les formalités, voire les arcanes, administratives et surtout les subtilités de l’informatique.

Et puis, tu avais aussi tes moments de satisfactions, de triomphes, quand tu pouvais parler d’une cérémonie ou d’un congrès réussis. C’était alors l’occasion de beaucoup de contacts et de discussions, le plaisir de la parole  que tu aimais particulièrement pratiquer.

Au nom du bureau et du conseil de l’UNC 77,

                                                                                Adieu Robert, adieu mon ami.

 

Ce texte à été lu, pendant la cérémonie au cimetière, par Vincent Schmitt de la section de Roissy.

Photo-2021-09-E    Dernier ADIEU  28 drapeaux présents

 

Photo-2021-09-F    Dernier ADIEU 

 

Photo-2021-09-G    Dernier ADIEU 

 

Photo-2021-09-H    Dernier souvenir

 

 

 

 

 

Groupe départemental UNC de Seine et Marne

 

Nous avons voulu réservé, pour ce mois-ci, notre quota de texte et photos, à l’évocation et au souvenir de notre ami et Président Robert Bellenger.

Nous nous excusons auprès des sections qui nous avaient envoyé des articles pour les éditions régionales de la VDC. Ces articles seront, bien sûr, reportés au mois suivant.

 

Louis-René Theurot      Président par interim